La famille Demelo

La famille Demelo et le secret de notre sauce piri-piri

Fournisseur sauce piri-piri, Nicolet

Notre équipe de recherche et développement a essayé pas moins de 30 sauces piri-piri avant de mettre la main sur celle qui allait rapidement devenir la préférée de nos clients. Son secret? La famille Demelo de Nicolet.

« Mon père a encore de la difficulté à croire que notre sauce soit au menu de son restaurant préféré », confie Denis.

Denis et Line Demelo, propriétaires de Casa Das Tias, une petite entreprise familiale de Nicolet qui se spécialise dans les sauces et mélanges d’épices au goût du Portugal, étaient loin de se douter que leur sauce ferait un jour le tour des rôtisseries St-Hubert. Et pourtant.  


Un show de boucane pour faire écho aux traditions portugaises

Line a toujours rêvé d’avoir son propre restaurant. Denis, qui était quelque peu réticent à l’idée, l’a convaincue d’y aller une étape à la fois. En 2012, le couple lance Casa Das Tias, qui veut dire « maison des tantes » en français. Line et Denis ont choisi ce nom pour faire un clin d'œil à Eveline Barbosa-Demelo la maman de Denis, à sa soeur, Alzira et sa belle-soeur Lourdes, auprès desquelles Line a appris à cuisiner selon les traditions portugaises.

Toujours en 2012, le duo s’installe au marché Godefroy, à Bécancour, pour y vendre du poulet cuit sur charbon de bois, ce qui crée un show de boucane. Dans tous les sens du terme. Éventuellement, Line s’inspire de la cuisine des Demelo et crée sa propre sauce pour accompagner le poulet portugais que Denis et elle vendent au marché. C’est aussi à ce moment que le couple rencontre Steve, qui travaille alors pour le marché. Intéressés par leur projet, Steve, sa conjointe et sa maman se joignent à la famille Demelo.

En 2013, Line et Denis ouvrent leur deuxième point de vente à quelques pas du Camping du Port Saint-François, à Nicolet. « Même le vent était de notre côté et envoyait l'odeur de notre poulet jusqu’aux campeurs. On peut vraiment dire qu’on avait le vent dans les voiles », raconte Denis.

En 2015, Casa Das Tias commercialise sa sauce et la vend alors dans différents marchés locaux de Nicolet.
 

D’heureux hasard à histoire de succès

En 2016, la famille Demelo tient un kiosque au Salon International de l’Alimentation (SIAL), tout près de celui de St-Hubert. Rapidement, St-Hubert tombe sous le charme de la sauce piri-piri du couple et lui demande des échantillons. « On voulait des formats institutionnels et je ne savais même pas ce que c’était. J’ai dû courir au kiosque de mon fournisseur pour qu’il m’explique que c’était des formats de 4L », se souvient Denis. Un an plus tard, toutes les rôtisseries avaient la fameuse sauce portugaise à leur menu.

« St-Hubert voulait une vraie sauce, aussi vraie que celle qu’on retrouve dans les restaurants portugais qu’on appelle les churrascarias », explique Denis. Faite à partir de jus de citron pressé, d’ail et de piment piri-piri, le goût de leur sauce n’a rien à voir avec celles dites plus industrielles.

« C’est grâce à St-Hubert qu’on est ce qu’on est aujourd’hui. St-Hubert aurait très bien pu faire affaire avec une entreprise déjà bien implantée, mais il a décidé de prioriser le goût et la qualité du produit avant tout », explique Denis.

« J’ai développé une sauce que moi j’aimais. Il faut croire que je n’étais pas la seule à l’aimer », déclare Line. La sauce a d’ailleurs tellement été appréciée de la clientèle de St-Hubert que ce qui devait au départ se vendre en un an fut vendu en l’espace de trois mois. Au grand bonheur de la famille Demelo et des amateurs de la sauce piri-piri, on la retrouve aujourd’hui sur les tablettes d’épiceries aux côtés des autres produits St-Hubert.

Un goût authentique, peu importe la taille de la recette

Si vous demandez aux Demelo pourquoi leur sauce connaît autant de succès, ils vous répondront sans hésitation que c’est grâce à son authenticité. « Peu importe la quantité de sauce que je vendrai, l’important, c’est qu’elle ait le même goût que la recette originale », affirme Line.

En 2021, la famille Demelo prévoit agrandir ses infrastructures dans le but d’augmenter sa capacité de production pour développer de nouveaux marchés. Comme quoi leur show de boucane n’est pas prêt de se terminer.